Pour Colomiers

Qui sommes-nous ?

Ma candidature citoyenne annoncée le 7 novembre 2019 dans l’article (cf lien ci-dessous) a toujours été en dehors de LaRem !

Mon exclusion prononcée et reçue par mail aujourd’hui à 17h08 n’est qu’une conséquence de ce choix collectif et unanime pour les columérines et les columérins.

J’ai toujours été de centre gauche dans mes convictions et, ce sont ces dernières qui m’ont fait partir de LaRem !

Voici le communiqué adressé aux rédactions locales ce jour :

“C’est vrai ! Nous avons la volonté de réconcilier Columérines et Columérins dans un devenir de la Cité apaisé de même qu’avec une action publique enfin rendue à ses choix démocratiques.

C’est vrai ! Colomiers doit redevenir la Ville apaisée où la confiance en l’avenir remplacera
l’inquiétude et la colère actuelles, si regrettables, mais pourtant si explicables, voire si justifiées.

C’est vrai ! Que dire de notre équipe : nous sommes des citoyens comme vous !

Et même si nous avons pour certains d’entre nous des expériences politiques de centre gauche ou de centre droit dont nous n’avons pas à rougir, nous avons pu nous libérer des partis nationaux. En effet, ces derniers poussent vers des stratégies ou des calculs d’un autre temps et ne répondent plus aux vraies attentes des citoyens, en tous cas au niveau local.

Donc, si nous faisons le choix d’être sans étiquette et sans parti, nous ne renonçons pas pour autant à nos convictions personnelles clairement centristes. Des columérines et des columérins qui n’ont jamais eu d’engagement politique nous ont rejoints sur la liste pour défendre notre projet et notre vision de l’avenir de Colomiers de manière pragmatique, éloigné d’un enfermement idéologique.

Pour toutes ces raisons, et c’est notre choix, nous sommes ancrés à œuvrer durablement pour le Vrai intérêt général des habitants de Colomiers ! Que cela soit aussi votre choix : rejoignez-nous !

Il est des listes électorales de candidats politiquement marqués, qui n’hésitent pas à revendiquer leur étiquette avec des équipes respectables.
Et puis, il y a celles, tout aussi respectables, qui choisissent de se lancer dans l’aventure au soutien d’un projet.
Nous faisons partie des seconds, animés par la volonté de porter un projet citoyen, au seul profit de notre Commune, et ainsi, de réconcilier Colomiers, les columérines et columérins avec la vie municipale et l’action publique.
Bien malin celui qui est capable de dire qui sont politiquement les membres de notre liste.
Comme beaucoup de columérines et columérins, ils se refusent à vouloir porter une étiquette, voire, pour certains, en sont revenus.
 
« Les partis politiques ont déçu les français, avouent-ils. Nous voulons des personnes prêtes à défendre notre ville, nos intérêts. »
 
« Il faut mettre sa personnalité dans la campagne », indique Eric Kaczmarek, le leader de la liste « Réconcilions Colomiers ».
 
“Je ne souhaite pas fabriquer un personnage. Slogans, attitude, discours… toute ma campagne est cohérente ; elle a du sens par rapport à ma personnalité, à celle de mon équipe, à notre projet. “
 
Nous aurons, élus, des devoirs. L’un des tout premiers sera de reconnaître aux citoyens leur rôle actif dans la démocratie de la commune, en écoutant leurs idées, leurs besoins, en facilitant leurs actions constructives, en prenant soin de ne pas laisser d’interrogation sans réponse.